Vous êtes ici

Recommandations de la SOFFCO-MM - 2ème vague COVID-19

CHIRURGIE DE L’OBESITE ET EPIDEMIE DE COVID 19 :

QUELLE ATTITUDE AUJOURDHUI ?

 

 

L’épidémie actuelle de COVID-19 a annoncé une deuxième vague de contamination qui met de nouveau en tension notre système de soins. En effet, les ressources humaines et matérielles de notre système de santé sont déjà, dans certaines régions, organisées prioritairement vers la prise en charge des patients infectés. La force et la durée de cette deuxième vague restent inconnues, mais nécessitent de nouveau une réorganisation des soins prodigués dans le cadre de la chirurgie bariatrique et métabolique.

Au même titre que lors de la première vague épidémique les déplacements de la population doivent être limités et incitent à avoir recours au maximum à la télémédecine pour effectuer les consultations. Les hospitalisations de courte durée doivent être privilégiées.

Les interventions bariatriques doivent de nouveaux être priorisées. Les urgences et semi-urgences bariatriques sont prioritaires et le restent quel que soit le stade d’évolution de la pandémie comme cela a été le cas lors de la première vague épidémique.

Il est essentiel de ne pas considérer les interventions programmées de chirurgie bariatrique et métabolique comme une chirurgie fonctionnelle.  La SOFFCO-MM s’inscrit dans ce sens au même titre que l’American Society of Metabolic and Bariatric Surgery [1]. Plusieurs arguments poussent à conserver une activité chirurgicale au cours de cette deuxième vague. La chirurgie bariatrique a démontré son efficacité sur l’allongement de l’espérance de vie au même titre que la prise en charge chirurgicale de certains cancers [2, 3]. La réduction de comorbidités liées à l’obésité après chirurgie semble aussi minimiser l’impact d’une infection à COVID 19 [4, 5] ce d’autant plus que 1es patients obèses sont considérés comme une population vulnérable, d'autant que l'accès aux soins est volontairement ou involontairement réduit [6]. Enfin, l’accès facilité au test de dépistage depuis cet été permet de mieux sécuriser la filière opératoire.

Néanmoins, dans la majorité des établissements, les ressources humaines et matérielles ne sont pas suffisantes pour effectuer une prise en charge habituelle et une priorisation doit être effectuée. Le même ordre de priorisation utilisé lors de la reprise de l’activité au déconfinement, basé sur la balance bénéfice risque, peut s’appliquer avec cette nouvelle vague épidémique. Les patients ayant des comorbidités sévères et/ou multiples doivent être pris en charge en priorité. Il est essentiel de n’envisager que des interventions à faible risque de complications au même titre que lors du déconfinement.

La SOFFCO-MM a établi des recommandations au printemps dernier pour aider les praticiens à prioriser les patients en fonction du contexte sanitaire local (Figure 1) [7]. Ce document constitue une aide pour la pratique. Il appartient aux membres de la RCP de décider de la prise en charge la plus adéquate au cas par cas en s’adaptant au contexte régional.

Figure 1
Figure 1

 

REFERENCES

[1] Executive Council of ASMBS. Safer through surgery: American Society for Metabolic and Bariatric Surgery statement regarding metabolic and bariatric surgery during the COVID-19 pandemic. Surg Obes Relat Dis. 2020 ;16 :981-982.

[2] Carlsson LMS, Sjöholm K, Jacobson P, Andersson-Assarsson JC, Svensson PA, Taube M, Carlsson B, Peltonen M. Life Expectancy after Bariatric Surgery in the Swedish Obese Subjects Study. N Engl J Med. 2020; 383:1535-1543.

[3] Bill-Axelson A, Holmberg L, Garmo H, Taari K, Busch C, Nordling S, Häggman M, Andersson SO, Andrén O, Steineck G, Adami HO, Johansson JE. Radical Prostatectomy or Watchful Waiting in Prostate Cancer - 29-Year Follow-up. N Engl J Med. 2018; 379:2319-2329.

[4] Bel Lassen P, Poitou C, Genser L, Marchelli F, Aron-Wisnewsky J, Ciangura C, Jacques F, Moreau P; NutriOmics investigators, Oppert JM, Clément K. COVID-19 and its severity in bariatric surgery operated patients. Obesity (Silver Spring). 2020 Sep 1. Epub ahead of print. PMID: 32875723.

[5] Simonnet A, Chetboun M, Poissy J, Raverdy V, Noulette J, Duhamel A, Labreuche J, Mathieu D, Pattou F, Jourdain M; LICORN and the Lille COVID-19 and Obesity study group. High Prevalence of Obesity in Severe Acute Respiratory Syndrome Coronavirus-2 (SARS-CoV-2) Requiring Invasive Mechanical Ventilation. Obesity (Silver Spring). 2020; 28:1195-1199. Erratum in: Obesity (Silver Spring). 2020; 28:1994.

[6] https://www.conseil-etat.fr/actualites/actualites/suspension-des-nouveaux-criteres-de-vulnerabilite-au-covid-19-ouvrant-droit-au-chomage-partiel

[7] Kassir R, Rebibo L, Genser L, Sterkers A, Blanchet MC, Pattou F, Msika S; Remerciement comité de lecture. SOFFCO-MM guidelines for the resumption of bariatric and metabolic surgery during and after the Covid-19 pandemic. J Visc Surg. 2020; 157:317-327.